De Oamaru à Dunedin

De Oamaru à Dunedin

La côte Est de l’île Sud ne faisait pas parti de nos plans. On vous l’accorde, on n’est pas les rois de la planification ni de l’organisation mais disons que dans nos plans approximatifs (ceux-là on les maîtrise !), on n’avait pas du tout pensé à la côte Est et on ne s’est jamais vraiment renseignés sur les lieux à visiter ou ce qu’il y a y faire. Ce qui nous a décidé à y aller : les pingouins. Alors, non on n’a pas discuté avec des pingouins qui nous ont convaincus d’aller visiter la côte Est. Non. On a rencontré d’autres voyageurs qui nous ont dit qu’il y avait la possibilité de voir des pingouins bleus et des pingouins aux yeux jaunes sur la côte Est. On précise, juste au cas où ça n’était pas totalement clair.

Nous voilà donc à Oamaru, petite ville située à une centaine de km au nord de Dunedin et où vit une colonie de pingouins bleus. C’est une ville très agréable et qui fait partie des villes que l’on a préférée en Nouvelle-Zélande. Le port est accueillant, avec plusieurs bars et cafés et une belle vue sur la mer et les bateaux à voiles qui sont amarrés là. Oamaru c’est aussi des immeubles de l’époque victorienne, des petites rues pavées, le musée d’art Steam Punk, un petit train à vapeur …etc. Mais nous on était venus voir LES PINGOUINS !! Et on n’en a pas vus. Il fallait soit payer le centre d’observation, soit attendre la tombée de la nuit. Aucune des solutions ne nous convenait alors on est partis.

Plutôt que d’aller directement à Dunedin, on a pris notre temps pour longer la côte. On s’est d’abord arrêtés à Moeraki pour essayer d’observer les pingouins aux yeux jaunes mais aussi aller admirer les « Moeraki boulders ». Le suspens étant insoutenable, on préfère vous le dire tout de suite : on n’a pas vus les pingouins aux yeux jaunes. Passons donc aux boulders. Qu’est ce que c’est les boulders ?? Il y a plusieurs théories, plus ou moins drôles, plus ou moins sérieuses, plus ou moins plausibles, du type œufs de dinosaures, œufs extra-terrestres, paniers à anguilles métamorphosés ou encore cœurs de pierre. La définition de Wikipédia est un peu moins fantaisiste : Les Moeraki Boulders sont des rochers sphériques exceptionnellement grands situés le long d’un tronçon de la Koekohe Beach sur le platier de la baie d’Otago, entre Moeraki et Hampden, sur l’Île du Sud, en Nouvelle-Zélande. Les blocs les plus imposants pèsent plusieurs tonnes et vont jusqu’à trois mètres de diamètre. Une érosion de 60 millions d’années dans le sable des falaises côtières aurait donné cette forme sphérique étrange. Ils se seraient formés à partir des sédiments du fond marin pendant le Paléocène précoce. Il s’agirait de dépôts de calcites autour de noyaux de boue fossilisés.
C’est assez fascinant de voir ce que la nature nous offre parfois et ça donne un joli spectacle. En revanche, comme beaucoup de lieux en Nouvelle-Zélande, la plage des Moeraki Boulders est devenue ultra touristique. Mieux vaut y aller tôt (si l’heure de la marée vous le permet bien entendu). A l’arrivée d’un énorme bus de touristes, nous avons quitté les lieux, direction Dunedin.

Contrairement à Auckland, on a laissé une chance à Dunedin. On n’est toujours pas fans des grandes villes mais cette fois-ci, on y a mis un peu plus de bonne volonté. Et c’était pas si mal. On a commencé la visite de la ville par la fameuse rue Baldwin, connue pour être la rue la plus pentue du monde (près de 35% de pente au sommet). On confirme : ça grimpe !! On a ensuite arpenté un peu les rues du centre ville, visité la gare et revu Jason (un de nos colocs de Queenstown) pour déguster quelques bières en terrasse. MAC’S IPA en pression, l’une de nos favorites !! Puis on a terminé par un petit resto vietnamien pour célébrer … l’anniversaire d’Alex(andre) !!!!! Suite et dénouement de la mission pingouin, dans le prochain épisode … (musique de suspens)

Localisation

Voilà, nous nous sommes de nouveau envolés pour explorer d’autres contrées lointaines. Famille, amis(es), fromages : ce n’est qu’un au revoir. En attendant notre retour au bercail, vous pourrez suivre nos aventures, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top