Glenorchy

Glenorchy

La dernière fois qu’on est venus à Glenorchy, on a fait notre visite en canoe sur la dart river. On était même allés faire un tour du côté d’Isengard et c’était génial ! Bien que ce ne soit pas grand, il y a plein de choses à voir et beaucoup de sentiers de rando à Glenorchy mais on a qu’une seule journée et on ne pourra pas tout faire. On va donc se séparer pour la journée.

L’un de nous a pris la direction de la Routeburn. Vous vous souvenez de Key Summit ? La Routeburn c’est l’autre bout de la randonnée et le départ se trouve à Glenorchy. En gros, vous pouvez faire le sentier d’un bout à l’autre mais comme ce n’est pas une boucle, ça vous demandera un peu d’organisation. En effet, la randonnée en elle-même ne fait que 32km. En revanche il y a 333km qui séparent Glenorchy de Milford Sound, soit environ 4h30 de route. C’est pour cela qu’on a choisi de faire la première partie au Milford puis la seconde moitié depuis Glenorchy.

La première partie du sentier se fait dans la forêt, à l’abri du vent et du soleil. Puis, l’ascension commence. Et, lentement, en plus de la montée, c’est tout un décor du Seigneur des anneaux qui s’installe. C’est magique ! Le chemin se poursuit à travers une grande plaine bordée de montagnes rocheuses, où s’écoule une rivière. La randonnée mène à la source de cette rivière.

Bien que ce sentier soit très populaire, il y a étrangement peu de monde à cette saison. Le fait d’être quasiment seul, apporte un petit côté aventure ! Et, comme au sommet de Ben Lomond la veille, le sentier se termine sur un manteau de neige et des paysages de plus en plus mystiques. Comme ce lac noir qui sera choisi pour être le panorama pique-nique du jour. Le genre de vue devant laquelle on pourrait passer la journée mais malheureusement il est temps de faire demi-tour.

Pour une fois, faire le chemin en sens inverse n’est pas si désagréable. Un peu comme une promotion « deux pour le prix d’un », ici c’est profitez une seconde fois de la magie du lieu et reprenez une dose d’émerveillement avant de repartir.

Au même moment, de l’autre côté de Glenorchy on progresse sur beaucoup moins de dénivelé. C’est un peu comme une balade au musée, à contempler des tableaux de paysages. Ces balades plus calmes et moins sportives permettent de prendre pleinement le temps de savourer et admirer ces décors auxquels on rêvait avant de partir. Ces forêts, ces montagnes, ces lacs, ces oiseaux, ces arbres … et on se dit qu’on est chanceux de pouvoir voir tout ça de nos propres yeux. C’est encore plus beau en vrai ! Alors que l’un de nous est parti seul sur la Routeburn, l’autre est parti avec la communauté de Te Anau. Inséparables, on vous l’a dit ! Au programme, promenade autour des lacs et des rivières et grandes discussions philosophiques autour du saucisson sec, grand maître et empereur souverain de notre charcuterie bien aimée.

 

C’est autour du lac Wakatipu qu’on se retrouve tous en fin d’après-midi pour une petite marche à Bob’s cove, avant de revenir sur Queenstown pour une dernière soirée avec nos amis. Il y a comme un petit brin de nostalgie dans l’air…

Au revoir Queenstown ! Merci pour toutes ces belles rencontres, merci pour ces moments inoubliables et merci de nous avoir permis de nous réveiller tous les jours pendant 4 mois en face de ces belles montagnes. A notre Queenstown family : à très bientôt, quelque part sur notre belle planète !

Localisation

Voilà, nous nous sommes de nouveau envolés pour explorer d’autres contrées lointaines. Famille, amis(es), fromages : ce n’est qu’un au revoir. En attendant notre retour au bercail, vous pourrez suivre nos aventures, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top