Coromandel

Coromandel

Après notre périple dans le Mordor, on a embarqué notre Johanna pour la suite du voyage. Plus on est de fous, plus on rit. Et comme on aime beaucoup rire, on a retrouvé un autre fou : notre Alsacien préféré. Nous sommes en route pour la péninsule du Coromandel ! Entre collines, forêts, plages de sable blanc, falaises et eaux turquoises, cette région a de quoi nous émerveiller ! On démarre notre aventure au Coromandel sur la plage de Whitiroa. On sent que l’été n’est plus très loin mais le fond de l’air est encore frais. Mais pour le Ptit, c’est déjà l’été ! Ni une ni deux, notre Alsacien est en mode David Hasselhoff au milieu des vagues. Loin des plages de Malibu, la plage ici est quasiment déserte. Un petit moment privilégié pour savourer cette mise en bouche des Coromandel.

Le lieu le plus célèbre des Coromandel est sans nul doute Cathedral Cove,  rendu populaire suite à son utilisation pour l’une des scènes de la trilogie de Narnia. Comme pour beaucoup de lieux touristiques de Nouvelle-Zélande, il est préférable de démarrer tôt pour pouvoir apprécier ces petits coins de paradis dans le calme et prendre une photo sans personne dessus. Victime de son succès, l’arche spectaculaire a contraint la ville à construire un parking à l’entrée afin d’accueillir les visiteurs, qui, après avoir garé leur véhicule, doivent payer le service de navette pour se rendre directement à Cathedral Cove. La solution alternative est de se garer sur la parking de la plage de Hahei puis de marcher le long de la côte, sur le haut des falaises. Une petite balade de 45 minutes seulement, avec plusieurs accès à des criques en contre bas et qui passe par de supers points de vue. Pour le moment, notre priorité numéro un c’est d’atteindre Cathedral Cove avant l’arrivée des navettes. Il est 7h45 et nous arrivons sur les lieux … en premier !! Hourra ! La plage, l’arche, les rochers : le tout est splendide ! On est en mode contemplation express car on sait que le temps est compté. Il est un peu plus de 8h et nous ne sommes déjà plus seuls. Une navette en cachant une autre, on décide de repartir. Sur le chemin du retour, on fait un arrêt par l’une des criques en contre bas car c’est un spot à snorkeling. Johanna, qui ne part jamais sans ses palmes, a aussi amené masque et tuba pour aller faire un petit coucou aux poissons du coin. La rencontre sera brève car l’eau est gelée.

L’autre grande attraction du coin est la Hot Water Beach, connue pour ses sources d’eau chaude située sous la plage. Il suffit d’attendre la marée basse puis de creuser son trou pour trouver de l’eau chaude (parfois même bouillante) et ainsi profiter d’un petit bain relaxant. C’est une activité amusante et intrigante aussi mais ce qu’il faut préciser c’est que les sources d’eau chaudes ne se situent que dans une petite zone de la plage. Alors si vous voulez un bain d’eau chaude et de foule, c’est l’endroit idéal. On a donc laissé l’eau chaude à la foule et on est partis plus loin. Heureusement, il n’y a pas de zone délimitée pour jouer aux dés, aux cartes ou faire des châteaux de sable. « On dirait le Sud … le temps dure longtemps … et toujours en été. ».

Finalement l’été a décidé de rebrousser chemin et il est reparti jusqu’en automne. Ce matin, le ciel est gris et il pleut des cordes. On implore les dieux de la météo de nous épargner et on se rend au centre d’information de la ville de Coromandel pour vérifier qu’ils nous aient bien entendus et qu’ils valident notre requête. Malheureusement, aucun changement une fois sur place. On n’a visiblement pas imploré assez. C’est notre dernière journée ici alors on doit dire adieu à la Coromandel coastal walkway et à la Pinnacles track. On est un peu (beaucoup) déçus mais on savait que ça arriverait. On a été très chanceux jusque là et on a pu faire quasiment tout notre voyage sans pluie alors bon, on accepte notre pénitence. On quitte les Coromandel mais on ne part pas seuls ! Les dés ont parlé (c’est une longue histoire) et ont envoyé Pierre et Johanna pour continuer le road trip avec nous !

Localisation

Voilà, nous nous sommes de nouveau envolés pour explorer d’autres contrées lointaines. Famille, amis(es), fromages : ce n’est qu’un au revoir. En attendant notre retour au bercail, vous pourrez suivre nos aventures, ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Back To Top